Victor Snell : Zibeline ou Le Hasard heureux

22,00

Victor Snell
Zibeline ou Le Hasard heureux
suivi de Zibeline et son temps et de Victor Snell en zigzag, par Grégory Haleux
254 p.

Catégorie :

Description

Extrait de Zibeline, pp. 7-13 (PDF)

Extrait de Zibeline et son temps, pp. 147-149 (PDF)

Extrait de Victor Snell en zigzag, pp. 232-234 (PDF)

À travers les aventures de Zibeline, jeune femme fréquentant un petit groupe d’artistes et philosophes bohèmes et passant ingénument entre les bras de chacun, ce petit roman de 1912 fixe les derniers instants du Quartier latin avant la tourmente, du temps que quelques cafés du Boul’ Mich’ en synthétisaient la vie. Au milieu de ces jeunes insouciants, l’un se distingue particulièrement : le poète Doussemèze, qui s’est spécialisé dans le quatrain-réclame et sait comme nul autre composer des vers à la gloire des savons, pilules, apéritifs et même des concentrés de viande, participant ainsi au mouvement kubiste à son apogée.
Par ce récit fantaisiste et spirituel, où l’on s’amuse, Victor Snell fait une peinture tendre et mélancolique de ce qu’on a pu appeler la dernière bohème.
En postface, Grégory Haleux s’attache à préciser le contexte du roman, celui des brasseries du quartier des Écoles, des chansons et romans-feuilletons à la mode, de la poésie publicitaire et de la vie littéraire.

Victor Snell (1874-1931), socialiste militant, grand homme de presse, secrétaire de rédaction de L’Humanité auprès de Jean Jaurès, premier rédacteur en chef du Canard enchaîné, journaliste politique, critique dramatique et littéraire, polémiste, fut également l’auteur de nombreux contes et de quelques romans.